loader image

Skip links

Du Saran Wrap réutilisable

Dans un monde où la diminution de l’empreinte carbone et la réduction des déchets sont des enjeux de plus en plus importants, trouver des alternatives aux objets à usage unique est une solution intéressante.

Voici plusieurs exemples pour remplacer la pellicule plastique.

  1. La pellicule en cire d’abeille

Après le miel, le savon et les bougies, les abeilles nous permettent de conserver nos aliments ! Ce nouveau type de pellicule est constitué d’un fin carré de tissu enduit de cire d’abeille.  Si la cire d’abeille en particulier est utilisée, c’est surtout parce que ça donne un air plus en harmonie avec la nature, mais en vérité n’importe quelle cire non-toxique fait l’affaire. 

Avec la simple pression des doigts, la cire se réchauffe et permet de sceller le récipient en collant la pellicule sur les parois d’un bol ou d’un plat.  Comme la cire est hydrophobe, elle n’absorbera pas l’humidité et la gardera dans le récipient.

Il est important de laver la pellicule à la main et à l’eau froide, sinon la cire pourrait fondre et le tissu n’a alors plus de grande utilité.

En ce qui concerne le recyclage de la pellicule quand elle n’est plus fonctionnelle, plusieurs marques garantissent qu’on peut la mettre au compost une fois le tissu découpé en petits morceaux. Toutefois, quand on pousse à l’extrême l’analyse sur le compostage, n’importe quoi peut finir par revenir à l’état de terre. Simplement, certains objets prennent plus de temps que d’autres à se décomposer. Le tissu enduit de cire est donc un produit compostable, mais mieux vaut en prendre soin le plus longtemps possible pour ne pas générer des déchets qui mettrons plusieurs années à disparaître.

Comment faire votre pellicule maison ?

Il n’est pas compliqué de fabriquer soi-même ses pellicules à la cire d’abeille.

Suivez simplement ces étapes :

 

Matériel :

Étape 1

Mettre des morceaux de cire sur le tissu à enduire

Étape 2

Placer le papier parchemin sur le tissu pour protéger le fer à repasser.  Passer ensuite le fer à repasser sur le papier parchemin pour faire fondre la cire et imperméabiliser le tissu. (Il est aussi possible de simplement mettre le tissu au four pour que la cire fonde dessus.)

Étape 3

Utiliser fièrement votre pellicule à la cire d’abeille ! Si, à la longue, la cire s’enlève, vous n’avez qu’à en rajouter.

*Pour éviter que la cire ne devienne trop sèche avec le temps, vous pouvez ajouter un peu d’huile lorsque vous faites fondre la cire. Le tissu restera ainsi plus mou et collera mieux sur les parois des plats.

  1. Le couvre-plat en tissu

Une autre alternative à la pellicule plastique est le couvre-plat. Pour tout dire, le couvre-plat en tissu est un drap contour en miniature. Bien évidemment, il est doublé d’un tissu imperméable qui garde l’humidité des aliments dans le plat. Il suffit de choisir la bonne grandeur de tissu selon le type de plat ou encore choisir une marque qui possède un cordon d’ajustement. 

Pour les passionnés de couture, la vidéo suivante vous montrera comment fabriquer votre propre couvre-plat ! :

  1. Le Ziploc renforcé

Pour finir, la pellicule plastique n’est pas le seul ennemi des écologistes et des élèves friands de collations. Bien évidemment, le Ziploc est la première chose à laquelle on pense pour emporter une petite bouchée dans son lunch ou lors de sorties. Ces petites merveilles sont multifonctionnelles et très utiles, mais pas si écologiques. Pour donner une plus longue durée de vie à cette invention génialissime, il suffit d’acheter la version plus robuste et lavable en silicone souple. Ces Ziplocs réutilisables peuvent aller au lave-vaisselle et au congélateur !

La texture du silicone est si divertissante

que c’est une raison en soi d’acheter cet accessoire !