loader image

Skip links

L’œuf dur vs L’œuf à la coque

Bien trop souvent, les gens utilisent à tort le groupe de mots « œuf à la coque » pour parler d’un œuf dur. Il est temps de remédier à cette habitude qui fait honte à la gastronomie !

L’œuf dur

Un œuf dur est un œuf qui a été placé dans l’eau bouillante pendant une dizaine de minutes. Ce n’est pas un plat bien dur à faire ! Le blanc de l’œuf est cuit, et le jaune l’est également ; voilà pourquoi on l’appelle l’œuf dur

Il faut bien sûr enlever la coquille de l’œuf pour pouvoir le manger, et donc on doit se salir les mains ! Voilà une manière plutôt dégoutante et pas du tout raffinée de manger. (Aucun avis n’est exprimé sur ce sujet, c’est la vérité pure et simple).

Comment faire un œuf à la coque ?

Pour réussir un bon œuf à la coque, tout réside dans la cuisson. Un jaune trop cuit ou un blanc trop cru ruineront le plat. Il est impossible d’avoir une durée de cuisson passe-partout, car la taille des œufs varie et un œuf plus gros demande une plus longue cuisson.   En général, un œuf de taille moyenne nécessitera 3 minutes et demie dans l’eau bouillante, tandis qu’un œuf de calibre jumbo restera 4 minutes et demie dans l’eau bouillante. 

Une fois le temps écoulé, il faut immédiatement sortir les œufs et les rincer à l’eau froide pour empêcher la cuisson de continuer.

Attention !

  1. Pour des œufs à la coque, les œufs doivent être mis dans une eau déjà bouillante, contrairement à la cuisson des œufs durs qui peut se faire à partir d’eau froide et ensuite être mise à chauffer sur le feu.  
  2. Il faut sortir les œufs du frigo à la dernière minute pour qu’ils soient froids. Si vous les laissez tempérer, il se peut qu’il faille diminuer le temps de cuisson.
  3. Prévoyez une assez grande casserole qui recouvre bien les œufs et leur laisse de la place. Quand il y a trop d’œufs dans une même casserole, la température diminue et le temps de cuisson doit être prolongé.

Comment manger l’œuf à la coque ?

L’œuf à la coque se mange avec distinction dans un coquetier prévu à cet effet. Voici les étapes à suivre :

  1. Fracassez le dessus de l’œuf avec un couteau et retirer le capuchon de l’œuf. À ce moment, le blanc doit être plutôt cuit (mais il peut être encore un peu liquide vers le centre) et le jaune doit être coulant.
  2. Salez légèrement le jaune.
  3. Trempez des mouillettes beurrées et grillées dans le jaune et dégustez !
  4. Une fois le jaune terminé, mangez le blanc de l’œuf à l’aide de la cuillère qui doit être mise à côté du coquetier.

Pour une idée de cadeau de Noël, vous pouvez offrir des coquetiers à une personne (et en même temps l’instruire sur la différence entre l’œuf dur et à la coque).

En conclusion, l’œuf à la coque est un art de la gastronomie et mérite d’être distingué du vulgaire œuf dur. Honte à ceux qui appellent un œuf à la coque un « œuf de morve » (bien que ce soit vrai que le jaune ait une consistance de morve).

Et l’œuf mollet dans tout ça ?

Les fins finauds allaient surement le faire remarquer : quelle est la différence entre l’œuf mollet et les deux autres types de cuisson des œufs ?  

Pour faire simple, l’œuf mollet est un entredeux de l’œuf à la coque et de l’œuf dur. Il doit avoir le blanc cuit et le jaune encore coulant. Toutefois, dans l’œuf mollet, le jaune est plus coagulé et le blanc plus cuit que l’œuf à la coque. En effet, l’œuf à la coque aura plutôt un jaune très coulant et son blanc sera tout juste cuit, même un peu baveux au centre. 

Pour distinguer les trois différents types d’œufs, on n’a qu’à jeter un coup d’œil aux temps de cuisson de chacun :

– Œuf à la coque : 3 à 4 minutes

– Œuf mollet : 4 à 5 minutes

– Œuf dur : 9 à 10 minutes

 

Gardez bien ces informations dans votre coco pour éradiquer la pensée populaire que les œufs à la coque et les œufs durs sont la même chose !

 

Pour finir, une petite citation sur les œufs :

 

 On ne fait pas d’omelette dans casser des œufs. Mais il est étonnant de voir combien on peut casser d’œufs sans faire d’omelette décente. 

Loi de Murphy