loader image

Skip links

Horracio Arruda danse un vidéoclip

Alors que les points de presse animés par François Legault, premier ministre du Québec, par Horacio Arruda, directeur national de la santé publique, et par Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux, se font toujours aussi quotidiens qu’au début de la crise de la Covid-19, les apparitions publiques à divers moments et endroits de ce trio augmentent également. Malgré les bénéfices que peut apporter une importante exposition publique de sa personne durant une situation aussi importante que celle que les Québécois essayent de gérer présentement, les inconvénients vont aussi de pair avec ces avantages. Horacio Arruda, ou plutôt, le chouchou du Québec depuis maintenant quelques semaines, a malheureusement goûté à ceux-ci alors qu’il avait décidé de participer à une danse sur une chanson rap.

Il y a plus d’une semaine, le rappeur québécois Rod le Stod (Rodolphe Demers, de son vrai nom) avait approché le Docteur Arruda pour que celui-ci figure dans une vidéo comportant les paroles que le rappeur avait écrit concernant la situation sanitaire du moment et de ces leaders. Arruda avait accepté, décidant par le fait même de lâcher un peu son fou alors que l’anxiété est l’une des principales émotions qui nous habite tous en ce moment. Rod le Stod lui a demandé s’il y avait une cause qu’il souhaitant soutenir et mettre de l’avant durant ces temps difficiles. Horacio Arruda a répondu avec l’affirmative et lui a dit que la situation d’itinérance dans les rues de Montréal lui tenait profondément à cœur, car il possède trois enfants qui ont la chance de ne pas être dans cette situation comme certains des jeunes de 17 à 25 ans. Il a alors dansé sur les paroles composées par le rappeur, croyant que cette vidéo allait possiblement se retrouver sur un compte Facebook privé, en ne pensant aucunement qu’une collecte de sociofinancement pour un organisme défendant la cause qu’il venait d’énoncer allait résulter de tout cela.

 

Le montage de la vidéo d’Arruda et de Rod le Stod terminé, cette dernière était désormais supposée représenter le Refuge des jeunes de Montréal, dont le porte-parole est le chanteur Dan Bigras. Cependant, en aucun cas lui ou la fondatrice de l’organisme, France Labelle, avait été averti que le nom de l’entreprise et son logo étaient associés à une vidéo à but lucratif. De plus, selon ces derniers, la souffrance liée à la crise de la Covid-19 ne s’est pas encore envolée. En effet, le Québec doit encore supporter un lourd bilan de morts tous les jours, qui ne cessent de s’alourdir plus le temps avance. Ils croient donc que ce n’était pas le bon moment pour publier ce genre de vidéo, malgré qu’ils savaient qu’il n’y avait aucune mauvaise intention derrière la danse cocasse du directeur national de la santé publique. Ils ont alors décidé de s’en dissocier.

 

Au bord des larmes, le docteur Arruda s’est alors excusé de son faux pas de manière touchante durant l’un des points de presse de la semaine.