loader image

Skip links

5 avantages à porter le masque

Une façon de voir la vie positivement 

Porter le masque est vu comme une corvée, et les élèves ne l’apprécient pas particulièrement. Il existe toutefois des côtés positifs au port du masque. La liste suivante en motivera sûrement plusieurs à se couvrir le visage ! 

  1. Pouvoir bâiller à volonté

Il est 14 h 20, et un élève bien repu assiste à son cours de français. Tout à coup, une vague de fatigue l’envahit. Évidemment, elle n’est pas due au cours français, mais bien au pic de somnolence que ressentent tous les humains en après-midi (toutefois, les règles de grammaire n’aident vraiment pas à rester réveillé).  Soudain, un chatouillement remonte le long de sa gorge et fait contracter les mâchoires de sa bouche. ALERTE AU BÂILLEMENT ! Puis, l’élève se rend compte que le masque rend invisible son signe de fatigue.  Avec un grand plaisir, il se laisse donc aller et bâille longuement dans son masque… 

 

Le bâillement est sans aucun doute LE réflexe humain le plus disgracieux après les flatulences.  Selon des études, l’humain bâille en moyenne de 5 à 10 fois par jour (et même plus si on regarde quelqu’un bâiller, car il se provoque souvent un effet de réaction en chaîne !)  Le bâillement survient pour stimuler la circulation sanguine vers le cerveau afin de le refroidir et d’augmenter son niveau de vigilance.  Le couvre-visage est le parfait moyen de garder la face (au sens figuré, bien entendu) en cachant son air niais et fatigué lorsque la bouche est grande ouverte. 

2. Oubliez les broches sales !

Les broches, quel appareil de torture merveilleux !  Même si tous les adolescents désirent profondément un beau sourire bien droit, devoir porter ces horribles barres de métal est un supplice.  Cela devient pire encore quand des résidus de repas se coincent dans les interstices et que tout le monde vous regarde de travers lors des bavardages en classe. Aux oubliettes, cette période, car le masque est là pour cacher vos saletés buccales ! Plus besoin de se brosser les dents quinze fois par jour, et d’ailleurs, les gens oublieront même que vous portez des broches.

 

Le bâillement est sans aucun doute LE réflexe humain le plus disgracieux après les flatulences.  Selon des études, l’humain bâille en moyenne de 5 à 10 fois par jour (et même plus si on regarde quelqu’un bâiller, car il se provoque souvent un effet de réaction en chaîne !)  Le bâillement survient pour stimuler la circulation sanguine vers le cerveau afin de le refroidir et d’augmenter son niveau de vigilance.  Le couvre-visage est le parfait moyen de garder la face (au sens figuré, bien entendu) en cachant son air niais et fatigué lorsque la bouche est grande ouverte. 

3.  Exprimer sa personnalité

Le masque est bien plus qu’un simple bout de tissu à ramasser les postillons.  En effet, dépendamment des motifs, du matériau et du style du masque, une personne peut faire passer plusieurs messages.  Les élèves chialent souvent à propos du fait que l’uniforme est laid et qu’il empêche de pouvoir présenter leur personnalité. Le masque permet alors d’ajouter de la diversité dans cette marée de bleu marin et de bourgogne.

Par exemple, un masque coloré indique une personnalité haute en couleurs, et s’il y a des motifs en plus, on pourrait sans doute y déduire une âme d’artiste.

Un masque noir et moulant laisse sous-entendre une personnalité discrète comme le ninja, tandis qu’un masque chirurgical désigne plutôt un élève qui suit toutes les recommandations de la Santé publique. Finalement, un élève qui ne porte pas de masque démontre une personnalité rebelle… ou un étudiant tête en l’air qui oublie toujours tout.

4. Économiser sur le maquillage

S’appliquant plus aux filles (mais les garçons sont toujours les bienvenus), l’économie des produits de beauté est désormais rendue possible grâce aux masques ! Fini, le fond de teint à 50 $ pour cacher de vilains boutons ou encore le rouge à lèvres à un prix exorbitant. Il n’y a plus qu’à cacher vos imperfections faciales avec un couvre-visage ! En plus de freiner la propagation de la COVID-19, il empêche également la propagation des feux sauvages, une vraie catastrophe pour de jolies lèvres pulpeuses.

Si l’application de maquillage vous tenait vraiment à cœur, pas de panique ! Il y a un autre moyen de prendre soin de son apparence tout en portant le masque : se faire un demi-masque de beauté pour régénérer sa peau de visage. Cependant, il faut faire attention lorsque vient l’heure du dîner, car manger ses spaghettis avec une mixture au concombre et à l’aloès sur la face pourrait très probablement faire tache à votre réputation… et à votre figure !

5.  Un mouchoir intégré

En automne et en hiver, le pire cauchemar des élèves est d’éternuer en classe… et de ne pas avoir de mouchoir pour sauver sa dignité !  Eh bien, cette période est révolue, car le masque peut servir de mouchoir. En effet il suffit de porter un couvre-visage bien rembourré et douillet, et votre nez sera plus choyé qu’il ne l’aurait jamais été avec un simple Kleenex double épaisseur, ou, pire encore, le papier de toilette de l’école (qui est aussi fragile que la plus fine des soies). Bien évidemment, il faudra veiller à laver votre masque plus régulièrement, mais cette alternative bien plus écologique devrait en valoir la peine.