loader image

Skip links

Un nouveau visage au Collège

Depuis le début de l’année scolaire, Monsieur Jerry Moïse François occupe le poste de secrétaire des 3e, 4e et 5e secondaires. Tous les jours, plusieurs élèves passent le voir en cas de retard, de rendez-vous ou même de blessure. 

Puisqu’il s’agit d’un nouveau membre dans notre chère famille mont-saint-louisienne et qu’il apprend de plus en plus à nous connaître, j’ai décidé d’aller l’interviewer, question d’en apprendre davantage sur lui. 

Voici l’entrevue en question, chers lecteurs.

Bonjour, M. François.

 

Bonjour !

 

Comme je vous l’ai dit, ça nous fait vraiment du bien en tant que « vieux élèves » de voir un nouveau visage sur l’étage, particulièrement avec une année comme celle-ci.

 

Content d’entendre ça.

 

Je me demandais s’il y avait une chose en particulier qui vous a attiré ici.

 

Je dirais que, dans le passé, j’ai entendu dire que c’était une école de renom. C’est une école privée […] quand même axée sur la diversité. Je voulais vraiment vivre une nouvelle aventure, parce que j’ai déjà travaillé dans le passé dans le système collégial. 

 

Aussi, j’ai beaucoup de bons souvenirs de mon propre secondaire. Comment dire ? Je trouve que le développement des jeunes au secondaire, de 12 à 17 ans, c’est une étape majeure et cruciale, donc je voulais vraiment travailler avec cette clientèle-là.

 

Wooah, intéressant ! 

Connaissiez-vous le Collège avant votre arrivée ? 

 

Je ne suis jamais venu ici auparavant, mais lorsque tu passes sur le boulevard Henri-Bourassa, c’est un bâtiment tape-à-l’œil. 

 

Je n’avais jamais vu le Collège de l’intérieur, mais je sais qu’il y avait une équipe de football, puisque je jouais aussi au football. Je sais que mon cousin avait déjà joué contre cette équipe dans le passé.

 

Est-ce que c’est plus difficile pour vous de commencer votre première année de travail au Mont-Saint-Louis en pleine pandémie ?

 

Je dirais que le Collège a vraiment tout mis en place pour moi et pour le personnel. Je me sens vraiment en sécurité, bien accueilli, avec tout ce qu’il faut. C’est sûr et certain que ce n’est pas nécessairement évident de s’adapter avec le masque et les contacts physiques réduits, mais le Collège a tout mis bien en place pour qu’on puisse bien passer les journées. On s’habitue aussi avec le temps, je dirais. 

 

Tous les jours, vous côtoyez des élèves qui ont des rendez-vous, qui doivent manquer des périodes d’éducation physique, qui font des bêtises ou qui doivent rentrer chez eux car ils ne se sentent pas bien. 

 

(rires)

Ouais.

 

Puisque vous commencez à très bien connaître les élèves, ces derniers seraient contents d’en apprendre sur vous aussi. C’est pour ça que je vais poser plusieurs courtes questions.

 

Tout d’abord, au secondaire, quelle était votre matière préférée ?

 

Ma matière préférée ? Rapidement comme ça, je dirais le français.

 

Est-ce que vous avez une passion quelconque ?

 

Ce n’est pas une passion, mais plus des intérêts ; je dirais le football et le basketball.

 

Vous êtes plus chat ou chien ?

 

Je dirais chien, mais vu le fait que ma sœur a eu des chats, je suis plus habitué à côtoyer des chats.

 

Dans votre vie, est-ce que vous préférez vous organiser à l’avance ou vous aimez la spontanéité ?

 

Organisé à l’avance.

 

Vous êtes plus matinal ou nocturne ?

 

(rires

Disons… nocturne. 

 

À l’école, est-ce que vous étiez du genre bavard ou timide ?

 

Timide.

 

Est-ce que vous étiez le genre d’élève qui venait voir le ou la secrétaire souvent, parce qu’il ne respectait pas les règles ?

 

Oooh ! Euhhh… (rires

Je dirais que… non.

 

Non, parce qu’à ce niveau, j’étais un bon élève, mais… ça m’arrivait aussi d’arriver en retard. Ça m’arrivait…

 

Les secrétaires vous connaissaient bien ?

 

Je pense que oui.

 

Là, c’est rendu vous qui connaissez tout le monde.

 

Exact, oui ! 

 

Finalement, est-ce que vous avez goûté aux fameux biscuits de la cafétéria. Si oui, quelles sont vos impressions ?

 

Pas aux biscuits, mais aux muffins et à la galette. 

 

C’est quoi vos retours ? Est-ce que vous en avez ?

 

(rires)

Eh ben, la galette, je l’ai bien appréciée, elle n’était pas trop molle, ni trop dure, puis elle était pas trop grosse, fait que c’est comme…

 

L’équilibre parfait ?

 

Exactement !

(rires)

 

Merci beaucoup pour cet entretien. 

 

Merci !

C’est ce qui conclut cet article sur Monsieur Jerry François. 

 

C’était vraiment intéressant de me plonger dans l’univers de celui qui s’occupe de diverses situations en lien avec les jeunes avec un si grand dévouement !

 

Bien que ce dernier connaisse maintenant notre Collège par cœur et qu’il côtoie une grande partie des élèves et du personnel du MSL, il lui reste quand même une chose à faire : GOÛTER LES BISCUITS DE LA CAFÉTÉRIA !