loader image

Skip links

L’agenda numérique

Un sondage auprès des élève

Pour la première fois en 130 ans, l’agenda papier n’est plus utilisé des élèves.

Quels constats les étudiants en tirent-ils ?

La version numérique est-elle un atout ou un poids (quelle ironie si c’en est un !) ?

Voici les résultats d’un sondage effectué auprès des élèves de la 4ième secondaire.

Il y a plus d’un an, les élèves de 4ième secondaire se sont fait annoncer qu’il n’y allait plus y avoir d’agenda papier ; tout se fait sur le Ipad ! Se sentant d’abord inquiets, contents ou encore indifférents, les étudiants ont eu toute une année pour parfaire leurs connaissances de l’application Studyo. Ayant passé deux ans avec un agenda papier et pouvant donc faire une bonne comparaison, 35 élèves de secondaire 4 partagent leur point de vue.

Sur 35 élèves sondés :

21

Élèves préfèrent l’agenda en version papier

12

Élèves préfèrent l’agenda en version numérique

2

Élèves sont mitigés

Les résultats sont, somme toute, assez surprenants.  En théorie, l’agenda numérique rempli les mêmes fonctions que l’agenda papier, alors pourquoi tant de préférence pour l’agenda papier ? Voici un tableau des avantages et des désavantages obtenus en sondant les élèves :

L’agenda papier

L’agenda numérique

En résumé, le défaut que trouvent les élèves à l’agenda numérique est son utilisation plus complexe. Il ne faut pas oublier que le but d’un agenda est de rendre plus facile la gestion de nos tâches, pas de les compliquer !

Vous voulez écrire qu’il y a une dissection pour le prochain cours de sciences :

Parfois, le numérique est plus compliqué qu’autre chose…

De plus, le numérique n’est pas un gage d’une meilleure organisation ou d’une baisse de devoirs non faits.  En effet, ce n’est pas parce que l’agenda est sur le Ipad que les élèves iront nécessairement le consulter plus souvent.

 

Conclusion

Finalement, l’agenda numérique est-il un bon ou un mauvais changement ? D’un point de vue théorique, l’agenda sur Studyo est bénéfique, car les élèves perdent moins leur agenda, l’école s’assure que les étudiants sont tous bien organisés et la synchronisation des devoirs et des examens évite les oublis.  Toutefois, comme le prouvent les résultats du sondage, la majorité des élèves préféraient la simplicité d’un agenda papier qu’elles pouvaient personnaliser selon leurs besoins.  En fin de compte, l’agenda numérique fait peut-être partie de la catégorie des fausses bonnes idées.